NOTRE COLLECTION
Escalade en Presqu?île de Crozon, Pen-Hir et Argol
NON DISPONIBLE A LA VENTE
Retour à la sélection

Escalade en Presqu'île de Crozon, Pen-Hir et Argol

20,30 €   

Format 12 x 21 cm
148 pages
Couverture cartonnée pelliculée avec rabat contenant le plan des sites.
Édité par le Comité départemental FFME Finistère.
Reliure solide conçue pour un usage intensif.
Illustré par les photographies et schémas des voies.

EAN: 9782952242417

Plus de détails

La deuxième édition du topo-guide d'escalade de Pen-Hir et Argol est maintenant complète. Toutes les voies ouvertes à ce jour y sont décrites. Les équipements (ou leur absence) sont signalés. Les vingt-cinq premières pages décrivent le site, son accès, les parkings, hébergements, etc.
Un index des voies, classées par ordre alphabétique ou par difficulté est disponible en fin d'ouvrage.
Son format permet de l'emporter facilement partout, le rabat comprenant le plan des sites.
Le site d'Argol est décrit en fin d'ouvrage sur vingt pages.
Le topo comprend aussi une carte de la Presqu'île de Crozon.

En 1965, jeune adolescent brestois, je rencontrai sur les quartzites de Plougastel Robert Michon, compagnon de course de Lionel Terray, et Jean-Yves Monnat, grimpeur et biologiste à Brest. Robert, par ses récits d'ascensions et les voyages dans Les Dolomites où il m'emmena très tôt avec son fils Éric, me fit rêver de la montagne et des grandes parois. Jean-Yves sema dans ma jeune tête bretonne la graine de la grimpe dans le respect fondamental et primordial du monde minéral, végétal et animal dans lequel j'allais dès lors passer ma vie d'alpiniste et de guide.
Après avoir fréquenté longuement, et par tous les temps, les voies ouvertes le plus souvent en solo par Jean-Yves à Plougastel dans les années 1962 et 63, nous partîmes vers les falaises de la presqu'île de Crozon, d'Argol, de la Pointe de Dinan et de Pen-Hir. Nous vécûmes ainsi, au sein d'un petit groupe de grimpeurs brestois, de merveilleuses aventures à préparer nos saisons estivales d'alpinistes.
Là, au ras des flots, sur les petites banquettes d'herbe rase ou pendu dans les grès incertains, étourdi par le vent et les cris des goélands, j'ai vécu des heures qui sont parmi les plus intenses de ma vie. Longtemps, j'y suis revenu régulièrement, comme à la source de ce qui a fait ma vie.
C'est donc avec plaisir que j'ai répondu à l'invitation des auteurs de ce bel ouvrage d'écrire ces quelques lignes de préface.
L'escalade à Pen-Hir en 2004, sur ces falaises récemment rééquipées par de jeunes et talentueux grimpeurs finistériens est, me semble-t-il, le meilleur exemple de ce que l'on peut offrir aux escaladeurs modernes : de très belles voies bien équipées et des itinéraires « historiques », moins difficiles, où il est nécessaire de savoir placer puis retirer soi-même ses protections ; au choix l'escalade sportive ou l'aventure, le tout dans un cadre exceptionnel.
Au nom de tous les grimpeurs et alpinistes qui passèrent depuis un demi-siècle sur ces roches, je veux remercier les grimpeurs du CD FFME du Finistère et Georges Boulestreau pour ce joli topo qu'ils ont réalisé.

Gérard Decorps, Chamonix le 11 juillet 2004.
Guide de haute montagne, professeur à l'ENSA.


La Pointe de Pen-Hir : un site à découvrir et à préserver

La pointe de Pen-Hir, classée Grand site National, est un ensemble géolo-gique de grès armoricain très dur, particulièrement résistant à l'érosion et qui forme des falaises abruptes et impressionnantes qui culminent à 60 mètres. Ce plateau rocheux est recouvert d'une fine couche de terre qui sert de support à une végétation de pelouse et de lande rase, typique des falaises littorales. Du tapis d'arméries roses en début de printemps à la flamboyance des bruyères en fin d'été, la végétation offre un festival de couleurs aux promeneurs. Mais sa beauté ne doit pas faire oublier sa fragilité ; si elle sait résister au sel des embruns et à la violence des tempêtes, elle est en revanche beaucoup plus démunie face au piétinement intensif et au passage des véhicules.
Un ensemble d'îlots prolonge la pointe : ce sont les Tas de Pois. Avec les rochers du Toulinguet, ils forment la réserve ornithologique des Roches de Camaret. L'accès n'y est pas autorisé, à l'exception d'une portion bien déli­mitée, dans le cadre d'une convention avec la Fédération française d'escalade. Cette réserve a la particularité d'abriter une grande variété d'oiseaux marins qui viennent s'y reproduire : goélands argentés, bruns et marins, mouettes tridactyles, cormorans huppés, fulmars, guillemots de Troïl et océanites tempête. Au printemps, les cris et les allées et venues incessantes des oiseaux, alliés à la majesté du site, forment un spectacle inoubliable.
Cette réserve a été créée en 1960 par la SEPNB (Société pour l'Étude et la Protection de la Nature en Bretagne) aujourd'hui Bretagne Vivante - SEPNB. Cette association régionale, reconnue d'utilité publique, gère actuellement plus de 80 réserves très variées à travers toute la Bretagne. Outre son objectif de gestion et de préservation des espaces et des espèces, elle assure des missions de protection juridique, d'expertises et d'études naturalistes, d'éducation à l'environnement.
La pointe de Pen-Hir fait partie de ces sites qui, du fait de leur fragilité, peuvent être victimes de leur beauté. Il est de la responsabilité de chacun d'entre nous de participer à sa sauvegarde par un comportement respectueux de l'environnement, pour que d'autres que nous, nos amis, nos enfants... puissent y éprouver les mêmes émotions.

Le rocher, la géologie

Les falaises de la pointe de Pen-Hir, constituées d'un grès armoricain considéré comme l'une des roches les plus dures de France, dominent la mer d'Iroise de leurs 60 mètres d'altitude. Cet ensemble géologique particulier confère un aspect escarpé original au littoral presqu'îlien (pointes de Pen-Hir, la Tavelle, Portzen, Dinan, Cap de la Chèvre) ainsi que les hauteurs du département, Menez-Luz, Menez-Hom... à l'intérieur des terres. Cette formation géolo-gique représente une épaisseur de 500 mètres constituée de strates de puissances variables (centimétriques à métriques). Ce grès armoricain correspond à d'anciens dépôts de sédiments, à dominante de sables, accumulés en milieu marin peu profond, il y a 460 millions d'années. L'origine marine de ces roches est attestée par la présence de pistes de vers fossilisés, de chenaux et de ripple-mark (rides de vagues) identiques à celle de nos estrans actuels. Localement, le grès armoricain expose des passages où alternent schistes et grès. Dans les environs de Pen-Hir, ces roches sont observables près des blockhaus de Kerbone ou au nord-ouest du Daouët.
L'un des aspect remarquable du grès de Pen-Hir réside dans son débit en strates verticales. De superbes affleurements montrent cette disposition près du monument mémorial et témoignent ainsi de grands bouleversements qui ont affecté le massif armoricain à la fin de l'ère primaire. En effet, toutes les strates de grès étaient à l'origine en position horizontale car chacune d'elle correspond à un ancien dépôt de sable. Cette perte d'horizontalité a été provoquée par les plissements qui ont accompagné la surrection de la chaîne de montagnes hercynienne vers 330 millions d'années. Réalisés en profondeur dans le sous-sol, ces plissements ont également amené la transformation du grès en une roche beaucoup plus dure appelée quartzite.
Un autre caractère de la structuration du grès armoricain de Pen-Hir concerne la fracturation. La roche est, en effet, affectée par des réseaux de fractures dont certaines sont perpendiculaires aux strates. Il en résulte un débit de la roche en parallélépipèdes. Dans d'autres endroits, les strates ne sont plus visibles car la roche a été complètement broyée par les contraintes tectoniques. Enfin, certains affleurements exposent de grandes parois aux surfaces striées appelées miroirs de faille. Ces zones sont tout simplement indicatrices du frottement de deux compartiments de roche lors de l'épisode de transformation. Tout comme certaines failles, ces miroirs peuvent présenter de superbes cristallisations de quartz qu'il convient de protéger.

Historique du site d'escalade

De loin, l'aspect chaotique et délité que présente la pointe de Pen-Hir fit de ces falaises les dernières explorées par les alpinistes. En effet, les premiers pas d'escalade datent de la fin des années soixante et sont dus à un petit groupe de grimpeurs brestois issu du C.A.F .
Après l'exploration minutieuse des rochers de Plougastel, d'Argol et du château de Dinan, Pen-Hir, pratiquement vierge, fascina les grimpeurs brestois. Cette équipe signa avec tout le panache et l'élégance des rochassiers de cette époque, les grands classiques de Pen-Hir avec un minimum d'équipement et un maximum d'engagement.
Plus tard le groupe des grimpeurs finistériens s'agrandit, la notoriété du site dépassa largement les frontières du département. Si les itinéraires d'escalade empruntent généralement des fissures plus faciles, les dalles lisses et difficiles furent passées au crible, notamment grâce à un excellent grimpeur de Morlaix, Alain Crenn.
Les pitons fleurissaient un peu partout sur le site, et comme les embruns ne laissent guère longue vie à ces petites pièces métalliques, il fallut planter et replanter des clous, rééquiper les voies n'acceptant aucune protection naturelle. Il fallut attendre la fin des années quatre-vingts pour voir les prémices d'un équipement fiable. Si la pose des points d'assurage enchanta une bonne partie des grimpeurs, les amateurs de terrain d'aventure manifestèrent leurs inquiétudes de voir leur terrain de jeu transformé en école d'escalade.
Suite à l'assemblée générale du comité départemental FFME, seules les voies ne permettant aucune protection naturelle furent équipées. Début 1995, une convention réglementant la pratique de l'escalade sur le site de Pen-hir fut signée entre la commune de Camaret-sur-Mer, la SEPNB et la FFME.
En 2002, le comité départemental obtint l'extension de la convention d'usage du site de Pen-Hir jusqu'à la plage de Pen-Hat. Des nouveaux
secteurs virent le jour et des voies plus sportives, jusque-là minoritaires,
naquirent. Le site de Pen-Hir fut classé « terrain d'aventure ». En effet, ici pas de chaîne, la plupart des relais sont simplement équipés de deux broches.
Le site respecte les préconisations fédérales et celles du Cosiroc. Vous rencontrerez des broches Bis n° 2 long datant d'un équipement récent mais aussi des broches type Raumer, collées depuis 2002.
Quelques plaquettes sont en place mais n'ont pas été fixées par le Comité Départemental. Néanmoins, ces voies existent. À vous d'en juger la qualité. Le rééquipement a été subventionné par le Conseil Général et le FNDS.

Index des voies classées par difficulté

PEN-HIR :

Dalle aux enfants, 3, 115
Dalle aux enfants, 3, 115
La courte dalle D., 3b, 113
La courte dalle G., 3b, 113
La voie du rappel, 3b, 57
Les bâtardes, 3b/4b, 79
Les gradins, 3b/4c, 109
Arrête des raisonnables, 3c, 113
Dalle des raisonnables G., 3c, 113
Dalle parallèle D.1, 3c, 113
Secteur du parking, 4, 117
Traversée des 3 pointes, 4+, 83
Dalle des raisonnables, 4a, 113
Dalle parallèle G.1, 4a, 113
Dalle parallèle G.3, 4a, 113
Dalle parallèle D.2, 4b, 113
Dalle parallèle D.3, 4b, 113
Dalle parallèle G.2, 4b, 113
La diagonale, 4b, 99
La directe, 4b, 99
La dudu, 4b, 83
La niche, 4b, 83
Le bateau ivre, 4b, 103
Le camenbert, 4b, 109
Le château de cartes, 4b, 91
Le dièdre anita, 4b, 51
Le diedre gris, 4b, 79
Les cristaux, 4b, 55
Quai des brumes, 4b, 103
Son ar chistr, 4b, 51
Tribord, 4b, 99
La face nord, 4b-5b, 49
Beati pauperes sp., 4c, 81
Étoile filante, 4c, 77
La 7 fois d'Alain, 4c, 105
La balade sur le fil, 4c, 67
La variante, 4c, 109
La voie des nids, 4c, 91
Le pilier des novices, 4c, 69
Le pilier du crepuscule, 4c, 79
Soleil rouge, 4c, 69
Stratagème, 4c, 45
Stratosphère, 4c, 45
La grande faille, 5, 95
Le menhir (nord), 5, 47
Cris et chuchotements, 5, 63
Dalle noire - ys, 5/6, 37
L'éperon vert, 5+, 29
Lettre à Élise, 5+, 95
La voie blanche, 5+, 99
Raimbow warrior, 5+, 43
Titanic, l1 6a-, l2 5+, 105
L'envers du decor, 5a, 79
Les deux surplombs, 5a, 113
Poppy show, 5a, 41
Dalle des pêcheurs, 5/6, 32
Anochecer, 5b, 57
Banquise, 5b, 89
Bocal, 5b, 67
Dame blanche, 5b, 41
Diabolique, 5b, 63
Esperanto, 5b, 101
Gloubiboulga, 5b, 51
La crique gauche, 5b, 111
Fissure de la tentation, 5b, 63
La pentecôte, 5b, 109
La répression, 5b, 51
La voie des dièdres, 5b, 63
Le menhir (est), 5b, 47
Le trésor englouti, 5b, 101
Minigalithe, 5b, 77
Pericoloso sporgesi, 5b, 55
Pur beurre, 5b, 83
Rencontre du 3e type, 5b, 51
Tetanos, 5b, 105
Todo el mundo, 5b, 29
Vent debout, 5b, 83
A capelan, 5c, 34
Anguille sous roche, 5c, 34
Antirabique, 5c, 59
Catharsis, 5c, 109
Germaine, 5c, 97
Gwen ha du, 5c, 93
In vino veritas, 5c, 81
La diagonale, 5c, 83
La douar nevez, 5c, 105
La motte de beurre, 5c, 65
Le dièdre blanc, 5c, 69
Le jardin secret, 5c, 51
Le menhir, 5c, 47
Le pilier d'angle, 5c, 109
Les copains d'abord, 5c, 49
Météor, 5c, 69
Mets l'turbot, 5c, 34
Totalgel, 5c, 30
Control biniou, 5c/6a, 65
Super bocal, 5c/6a, 67
Diabolo, 5c+, 65
Le fourbe, 5c+, 30
M. Patate, 5c+, 30
Ouai, ah ouai, 5c+, 85
Acaca taobal, 6a, 29
Adrénaline, 6a, 101
Aphrodite, 6a, 73
Ar viltansou, 6a, 97
BCBG, 6a, 57
Cristal d'écume, 6a, 61
Exocet volant, 6a, 34
Jeux interdits, 6a, 109
La fissure, 6a, 29
La voie ture, 6a, 83
Le pilier de l'indien, 6a, 55
Minus, 6a, 33
Surprise surprise, 6a, 85
Ty pétébwaguette, 6a, 43
Yes, 6a, 29
Ashra tempel, 6a+, 69
Cayenne le retour, 6a+, 29
Dragon rouge, 6a+, 29
Eurydice, 6a+, 75
Jonathan livingstone, 6a+, 59
La crique droite, 6a+, 111
La nelson, 6a+, 107
Cimetière d'Aléanor, 6a+, 107
Le fil d'ariane, 6a+, 67
SDF, 6a+, 43
Tétanic, 6a+, 59
Ankou, 6b, 39
Antiseptique, 6b, 61
Germaine bis, 6b, 97
La destinée, 6b, 51
La directissime, 6b, 101
La gazinière, 6b, 24
La voie vulgaire, 6b, 33
Le bon, la brune..., 6b, 105
Le cobaye, 6b, 43
Mégalithe, 6b, 73
Rififi chez les poulpes, 6b, 34
Voie sans nom, 6b, 25
La machine..., 6b, 6c, 5c, 29
Bambou, 6b+, 107
Digital, 6b+, 75
L'aigrette garzette, 6b+, 25
Pipeline, 6b+A0/7a, 33
Aphroquigniak, 6c, 73
Bran ruz, 6c, 39
Écart-type, 6c, 73
La folie xtrème, 6c, 105
Lalodal, 6c, 29
La mandela, 6c, 107
Le dièdre, 6c, 85
Le petit vélo, 6c, 25
Le phoque, 6c, 25
Pingouin, 6c, 89
Surplombs d'Aphrodite, 6c, 73
Sklêrijenn, 6c, 51
Steredenn vor, 6c, 61
Groslolo, 6c+, 69
Pattels et berniks, 6c/7a, 85
Captain caverne, 7a, 33
La grande traversée, 7a, 33
La grifette noire, 7a, 25
Le nain, 7a, 33
Maverick, 7a, 43
Orphée, 7a, 75
Art & Décoration, 7a+, 29
Gold Member, 7a+, 29
L'avocette, 7a+, 25
TDB attitude, 7a+, 29
Ah ! Papayhou, 7b, 33
Hent kerys, 7b, 39
Hydromac, 7b, 43
La ville engloutie, 7b, 39
Les matins du serpent, 7b, 39
Mécanique orange, 7b, 59
Ramon Perez, 7b, 33
Xour, 7b, 41
Ça cartoons, 7b+, 33
Chabreloche, 7b+, 59
La connexion, 7b+, 33
La mouette rieuse, 7b+, 25
Les celtiques, 7b+, 39
Suerte Loca, 7b+, 29
Yam, 7b+, 107
Balade de la mer salée, 7b/c, 37
Bachar by berhault, 7c, 59
L'apprenti, 7c, 41
Le combat ordinaire, 7c, 107
Vieille touque, 8, 33
Bionyx, 8a, 33
Zac, 8a, 107
Sans issue, artif, en projet, 29
Troisième semaine..., en projet, 29

ARGOL :

GoldoCrack, 2, 125
La grotte du Dahu, 2, 125
Mr Pic Vert de terre, 2, 125
Ti La Leine ho, 2, 125
Toto dans l'gaz, 2, 125
Rintintin et ciboulette, 3, 127
Vas y Kasimir, 3, 139
Whawharon, 3, 127
Goël Du, 3+, 127
Pêche met le bas, 3+, 127
Chocolat Vanille, 4, 139
Clog en stock, 4, 135
Go Ouest, 4, 133
Lait-caille, 4, 129
P'tit stroumph, 4, 133
Pingouin des îles, 4, 139
Ty shupen, 4, 135
Vinougen, 4, 129
French Kiss, 4+, 139
Liken on the rock, 4+, 129
Met du Pof, 4+, 141
Phoque dans l'Fog, 4+, 133
PloumBoum, 4+, 129
Ras le bol, 4+, 129
Super Dada, 4+, 141
Tendre et docile, 4+, 135
Toit et moi, 4+, 135
Chadoc City, 5, 141
El Cador, 5, 133
Les doigts en feu, 5, 139
Ma Biche, 5, 139
On sight, 5, 133
Périph de nuit, 5, 133
The mouve, 5, 133
Always for Fun, 5+, 141
Carottes crux, 5+, 139
Double airbag, 5+, 137
Waiting for verena, 5+, 133
SouChêne party, 5c, 129
Billic en folie, 6a, 135
Priviet newlon, 6a, 141
Rêve en bleu, 6a, , 135
Brouillade, 6a+, 137
Le grand bleu, 6a+, 135
Salade verte, 6a+, 133
Sex and wax, 6a+, 135
Legend, 6a+, 137
Métalica, 6b, 133
Sylvie, 6b+, 137
Toujours être ailleurs, 6c, 133


^
Haut de page

Vous aimerez aussi....

  • Guide des forts et fortifications de la presqu'île de Crozon
  • Guide du patrimoine bâti de la Presqu'île de Crozon
  • Orchidées en Presqu'île de Crozon