Le soldat magicien
  • Le soldat magicien
  • Le soldat magicien
  • Le soldat magicien
  • Le soldat magicien

Le soldat magicien - A.PHILIDOR

42,65 €
Quantité

CONDUCTEUR et LIVRET de l'opéra en un acte
de Louis Anseaume

Mis en musique par Philidor

Présentation Pauline Warnier & Hélène Clerc-Murgier, pour Les Monts du Reuil
Notes : Pierre Daubigny


Format 22,5x32 cm
Impression sur papier ivoire épais 100g, Reliure Wire'O
avec présentation, notes, livret complet
160 pages

ISBN 978 2 84926 234 4
Réf EB-2-234

9782849262344

La création du Soldat Magicien par Les Monts du Reuil, le 27 janvier 2015, à la Bibliothèque nationale de France, est l’occasion d’un partenariat entre cet ensemble, la BnF, et Les Éditions Buissonnières : la volonté commune de ces acteurs, de faire découvrir des trésors de la musique, permet l’édition inédite du conducteur et du matériel d'orchestre, rendant accessible cette musique au plus grand nombre.

Le soldat magicien de Louis Anseaume, mis en musique par Philidor met en scène un couple, dont la femme est convoitée pour sa beauté et l’époux pour ses richesses. Et c’est un repas commandé par le procureur Blondineau pour profiter plus longuement de la compagnie de madame qui va tout déclencher. 
Le serviteur Crispin, Blondineau et madame se mettent à table... On frappe à la porte et le vaudeville commence : c'est le mari affamé qui rentre trop tôt, le repas disparaît dans le buffet et le procureur se cache dans la cheminée ! Un soldat qui cherche gîte et couvert apparaît et menace tous les protagonistes : ses talents de magicien vont lui permettre de faire apparaître le plus somptueux des repas ! Les cachottiers s’inquiètent, le mari s’affole craignant la sorcellerie... Après quelques incantations apparaît le repas et le soldat propose de faire sortir de la cheminée le diable lui-même, commanditaire de ce festin. L’affolement redouble ! Puis le soldat, expliquant comment il est arrivé à ses fins en observant toutes les scènes précédentes à travers un plancher endommagé, parvient à rétablir la confiance du ménage : l’opéra s’achève sur un chœur à la gloire de la paix conjugale !

Array
Array

Vous aimerez aussi