nos auteurs

nos auteurs



Coniel Anne

Je suis formatrice d’animateurs fédéraux et entraîneur de courses d’orientation. J’ai enseigné pendant 20 ans en université avant de quitter l’éducation nationale pour me mettre à mon compte et ne plus faire que de la course d’orientation. Mon ouvrage Activités d’orientation permet de faciliter la vie des enseignants dans la mise en œuvre des séances de course d’orientation. Il existait déjà des ouvrages pédagogiques, certains très complets. Mais les difficultés viennent, d’une part, du temps important pour préparer et mettre en place les séances et, d’autre part, de la nécessité d’avoir une carte. Je sais par expérience qu’une carte n’est pas indispensable pour développer les compétences de base nécessaires à l’orientation. Mon ouvrage propose donc des exercices qui peuvent être réalisés n’importe où (cours d’école, gymnase, terrain de foot, …) et qui sont prêts à photocopier. La mise en œuvre d’un cycle de course d’orientation est ainsi beaucoup plus facile pour l’enseignant, quels que soient les moyens locaux en termes de carte et terrain, tout en assurant un bon niveau d’apprentissage.  Les exercices et jeux proposés dans l’ouvrage ont été testés avec leur classe par des professeurs des écoles qui ne connaissaient pas la course d’orientation. Leurs retours ont été pris en compte dans les indications pédagogiques fournies. J’utilise personnellement ces exercices, que ce soit avec de jeunes enfants ou des adultes, en apprentissage ou en perfectionnement. Passionnée par la course d’orientation, je souhaite que tous puissent découvrir ce sport dans de bonnes conditions et que les enseignants ou animateurs ne s’épuisent pas à la tâche.

Etevenon Marie

Enseignante en maternelle, et auteur de Mon cahier de graphisme et Mon cahier d’écriture. J’aime l’écriture depuis l’enfance, c’est un vrai plaisir de transmettre ce goût à mes élèves. Ils s’appliquent et acquièrent progressivement cette rigueur demandée dans le bon tracé des lettres. J’ai pu constater qu’ils étaient très motivés à apprendre à cet âge, je pense qu’il faut en profiter pour tous les apprentissages. Celui-ci leur permettra d’être un peu plus autonomes à leur entrée au CP.

Giffo Béatrice
(illustratrice de nombreux ouvrages aux Éditions Buissonnières)

Née à Quimper, je me suis formée à la gravure à l’École des Arts Décoratifs à Paris où j’ai obtenu mon diplôme de graveur. À mes débuts, j’ai travaillé comme illustratrice pour la presse féminine et la presse enfant. De retour en Bretagne, j’ai rencontré Georges Boulestreau et ai immédiatement adhéré à sa vision des ouvrages scolaires qui concerne tous les enfants quelles que soient leurs différences. J’ai alors illustré des romans, des recueils de poésie et des fichiers scolaires pour les Éditions Buissonnières. L’enseignement est le parallèle de mon travail de création présenté dans des galeries. J’enseigne le dessin et la gravure à titre privé depuis 1995 et j’anime régulièrement des ateliers de pratique artistique dans les relais d’assistante maternelle, les écoles maternelles et primaires ainsi que les collèges.

Guerin-Blachère Dominique

Durant de nombreuses années, j’ai eu la chance de travailler avec une équipe d’enseignantes sur la création de contes musicaux que nous exploitions pédagogiquement dans nos écoles respectives. Ce travail d’équipe, enrichi par mon expérience personnelle, m’a amenée à persévérer dans cette voie. Je me suis mise à écrire des chansons, qui furent mises en musique par un ami musicien, et des histoires avec toujours le même objectif, permettre aux enfants d’acquérir et de consolider des connaissances dans les grands domaines de compétences pédagogiques. Gribouille cherche un ami est une de ces histoires issue d'une aventure amicale et d'un parcours professionnel varié qui s'est conclu sur les responsabilités d'une direction. Aujourd'hui j'ai le plaisir de voir mon petit fantôme vivre aux Éditions Buissonnières. En maternelle il faut s’assurer de la qualité des relations entre enfants, et c’est une tâche de plus en plus compliquée. L’apprentissage du vivre ensemble se met en place à travers des expériences heureuses et douloureuses. Ces premières expériences, construites dès la petite enfance, laissent une empreinte permanente et permettent de renouveler le processus tout au long de la vie. Il m’a donc semblé important de partir à la découverte des relations amicales et d’approcher avec les enfants le mystère de l’amitié et le respect de l’autre. Pour Gribouille cherche un ami, le choix des personnages fut le fruit d’un hasard. Je voyais chaque année des affinités se créer au sein de ma classe, mais j’observais également une plus grande violence. J’ai donc décidé d’écrire une histoire qui véhiculerait un petit concept d’ordre philosophique, l’amitié, mais les personnages m’échappaient...Jusqu’au jour où un coup de mistral souleva quelques plaques du plafond de ma classe. Les enfants se sont mis à chuchoter, ce qui est rare en maternelle, et m’ont parlé d’un fantôme qui se cachait dans le plafond… Gribouille était né, et une ébauche de l’histoire aussi. Elle a évolué au fil des années, s’enrichissant de l’imagination des enfants et de leur maîtresse.

Guinement Cécile
(illustratrice de Gribouille cherche un ami)

J’ai commencé à dessiner dès que j’ai pu tenir un crayon, et dès lors, je ne l’ai plus lâché. Je me suis tout de suite mise à inventer des personnages et leur univers. J’ai découvert diverses techniques : l'aquarelle, le pastel sec..., et ai mené de longues années d'observation du réel. Diplômée en architecture, j’ai exercé durant 7 années dans le domaine. Mais les personnages qui s'amassaient dans mon esprit réclamèrent de plus en plus fort à se déployer. J’ai donc répondu à leur demande pressante en me lançant dans l'aventure de l'illustration jeunesse. Depuis 2010, je travaille sur des projets variés adaptant ma technique et mon style : BD, albums de littérature jeunesse, romans citoyens, revues...

Leissler Yoann
(illustrateur de Lafouine)

Christian Souchard et moi avons travaillé 5 ans ensemble en tant que collègues de l'éducation nationale. Il avait un chouette personnage ; de mon côté, je faisais de la BD en amateur depuis quelques années. L'idée nous est rapidement venue d'adapter Les enquêtes de l'inspecteur Lafouine en BD, puis de proposer celle-ci aux Editions Buissonnières, éditeur "historique" du personnage. Honnêtement, dans ma classe, je n'utilise pas directement la BD comme support pédagogique. J'aurais l'impression de faire du "placement de produit". Mais les BD sont en libre-service et les élèves les feuillettent et les empruntent régulièrement. J'utilise par contre souvent les fichiers. En classe, nous avons réalisé des enquêtes façon Lafouine en vidéo, et même adapté directement 3 enquêtes issues des fichiers en pièce de théâtre. Ce qui me plaît dans l'enseignement, c'est la possibilité de monter des projets très différents, le contact permanent avec l'humain, et la richesse des échanges qu'on peut avoir avec les élèves.w

Marty Agnès

Enseignante, j’ai eu des classes de maternelle à Paris pendant plusieurs années, puis des élèves de CP et cours élémentaires dans une école franco-allemande à Berlin, en Allemagne, où je réside. Inspirée par les enfants et leurs aventures, j’écris des histoires et parfois je les illustre comme les albums publiés aux Editions Buissonnières (La maîtresse a disparu, L’invitation, et Joue avec môââââ !), ainsi que des manuels pédagogiques. Lectures pratiques CP-CE1 est un ouvrage que j’utilise chaque année, que ce soit à la fin du CP ou au CE1 : les enfants apprécient ces supports issus du quotidien et avec lesquels ils n’ont pas l’habitude de travailler. Le fichier est très facile à utiliser et les élèves sont rapidement autonomes : chacun peut alors avancer à son rythme.

Mery-Sauret Christiane

J’ai été institutrice, professeur des écoles, conseillère pédagogique (généraliste et éducation physique et sportive), ainsi que directrice d’école élémentaire. Les deux premiers ouvrages Réactivation (CM2 et CE2) ont été réalisés au fil de mes années de pratique de classe pour améliorer mon efficacité pédagogique afin de renforcer et stabiliser les apprentissages des élèves. Les deux autres (CM1 et CE1) ont été conçus dans le cadre d’un accompagnement scolaire bénévole d’enfants en difficulté scolaire. J’ai pensé que ces outils pourraient être utiles à d’autres enseignants, et les ai donc proposés à l’édition. Ces ouvrages sont des outils qui vont permettre à l’enseignant de gérer l’hétérogénéité de sa classe en rendant tous les temps de la classe efficients. Lors d’une séance, les élèves sans difficulté terminent toujours, leurs exercices avant et grâce à cet outil, réactivent et stabilisent des savoirs et compétences. Les plus lents, souvent parce qu’ils sont en difficulté ne travaillent pas forcément sur l’outil, mais bénéficient de l’aide de l’enseignant plus disponible car dégagé d’une partie de ses élèves en travail autonome. Enseigner pour moi, c’est chercher et inventer des outils, des méthodes
- pour améliorer les apprentissages des enfants, les faire toujours progresser,
- les rendre curieux de tout, autonomes et adaptables rapidement,
- pour faire en sorte que les enfants se posent des questions, qu’ils réfléchissent et deviennent des adultes éclairés et responsables.
Les savoirs sont un support à la construction de l’être humain, et non une fin en soi.

Mondain Régine

J’ai enseigné pendant 35 ans auprès de jeunes élèves en cycle 1, en cycle 2 et d’élèves en difficulté : Rased, Ulis, Hôpital de jour. Quand je suis entrée dans l’Éducation nationale, j’avais une question principale qui m’a conduit tout au long de ma carrière: Pourquoi et comment apprend-on à lire ? Comment passer pour un jeune enfant du langage oral au langage écrit ? Comment entrer dans le fonctionnement du langage écrit ? Comment rejoindre l’élève pour qu’il se mobilise et entre dans l’apprentissage de la lecture ? J’ai cherché à répondre à cette question majeure en m’interrogeant sans cesse sur ma pratique. À la fin de ma carrière, j’ai exercé les fonctions de Maître-Formateur auprès de futurs enseignants, Métier formidable que celui d’accompagner et de transmettre son expérience professionnelle et sa passion. Je souhaite continuer à partager cette passion à travers cet ouvrage: Accompagner les élèves vers la lecture à l’école maternelle. «Apprendre est un œuvre collective toujours à remettre sur le métier». Tout peut être prétexte à développer un comportement de lecteur. Par exemple: très tôt, l’enfant est en contact avec les écrits, au moins ceux du quotidien. Sans savoir lire, il a déjà quelques repères, peut prendre des informations sommaires. À partir de ce constat, j’ai réalisé des rallyes lecture (que je décris dans mon ouvrage), par exemple celui intitulé «les écrits du quotidien». Les élèves, par petits groupes, vont observer des vitrines, des affiches, des panneaux publicitaires, dans un quartier commerçant. Par un jeu de questions, d’hypothèses et de validations, les élèves vont entrer petit à petit dans une forme de langage écrit.

Moyne Francine

Depuis 1998, mon parcours m’a permis d’enseigner dans les différentes classes de l’école primaire. Mon métier est une passion et je passe énormément de temps à rechercher des idées nouvelles, innovantes et adaptées aux besoins de chacun de mes élèves. J’aime échanger sur le métier et je partage volontiers mon expérience, mon vécu et mes petites « recettes » ! Notre beau métier ne peut que s’enrichir des expériences des uns et des autres. Les seuls bénéficiaires finalement seront les enfants que nous accompagnons au quotidien et avec qui nous faisons un petit bout de chemin. J’adore écrire et je pense qu’il est fondamental que nos élèves aient de bonnes bases dans ce domaine. Pendant de nombreuses années, j’ai passé une grande partie de mes étés à tracer les modèles d’écritures dans des cahiers ordinaires pour mes élèves de CE1. Cela me permettait de gagner un peu de temps lors de l’année scolaire. Mais il fallait encore que chaque jour, je cherche des cartes, des images des personnages, toutes sortes d’informations pour donner à mes élèves des explications sur ce que j’allais leur faire écrire. Il est inconcevable pour moi de faire écrire quelque chose à mes élèves sans leur expliquer de quoi il s’agit, ou encore sans situer géographiquement ou chronologiquement un lieu ou un personnage. L’ouvrage dont je suis fière d’être l’auteur, Mon cahier d’écriture des majuscules, est l’aboutissement de mon travail sur l’écriture. Il est complet et associe le tracé des lettres et la connaissance sur les noms propres choisis. Il est même mieux que ce que je pouvais espérer lors de la genèse de l’ouvrage, car il propose, en plus, de multiples activités ludiques et motivantes pour les élèves qui prennent beaucoup de plaisir à l’utiliser ! L’avoir conçu et maintenant l’utiliser avec mes élèves est un vrai bonheur pour moi !

Nguefack Takoudjou Audrey

Électrotechnicien de formation, je me suis lancé dans l'enseignement technique où j'enseigne l'électricité. Passionné des mots mêlés comme activité ludique, j'ai pensé à donner à mes grilles de jeu une portée ludo-éducative pouvant faire office de support pédagogique, car j'avais constaté que mes apprenants avaient un niveau bas en vocabulaire. C’est ainsi que j’ai conçu des fiches ludiques et méthodiques, rassemblant certains éléments de vocabulaire : synonymie, homonymie, antonymie et paronymie, que j’ai proposées aux élèves de sixième, cinquième, quatrième ainsi qu'à ceux de première, deuxième et troisième années de l’enseignement technique. Grâce à ma collaboration avec les Éditions Buissonnières, les fiches de mon ouvrage, Vocabulaire par les mots mêlés, ont été affinées, réadaptées et réorientées vers une nouvelle cible : les classes du cycle 3.

Peuziat Jean-Jacques

Chargé d'enseigner la technologie aux futurs professeurs des écoles, j'ai vite réalisé un manque de documents présentant des idées simples, concrètes et plutôt ludiques, notamment en ce qui concerne l’électricité. J'ai testé un maximum de projets, y compris en formation continue des professeurs des écoles. Le recueil paru aux Éditions Buissonnières : Électricité et réalisations technologiques, rassemble ceux qui m'ont paru les plus pertinents.

Roland Ripoll

Instituteur spécialisé, aujourd'hui à la retraite, j'ai longtemps travaillé en IME auprès d'enfants déficients intellectuels pour lesquels j'ai conçu des fiches de travail, présentées clairement et adaptées à leurs difficultés. En classe, mes élèves ont tous travaillé sur la grande majorité des fiches présentées dans mes ouvrages parus aux Éditions Buissonnières (Cogitologie, Compas…sionnément, Je sais utiliser l’euro, Je sais lire l’heure, Je sais me repérer dans l’espace et le temps, J’ai du vocabulaire). Pour être enseignant, il faut être généreux et ma principale motivation a toujours été de faciliter les apprentissages, de partager le savoir, de donner à apprendre...

Rivalland Michelle

Après avoir enseigné pendant 35 ans en primaire et en maternelle, dont 22 ans en tant que directrice d’école maternelle, j’ai eu envie de transmettre les résultats de mes expériences pédagogiques. Je me suis tout particulièrement investie dans les domaines du langage en maternelle (avec la poésie et les contes, publications chez Nathan), mais aussi dans les graphismes (publications chez Retz), et l’écriture, ainsi que l’initiation à la lecture (ouvrages J’appends avec les cartes à jouer, Récits et graphismes). Pour le primaire j’ai rédigé plusieurs recueils de sketchs à thèmes, avec exploitation, pour le cycle III, car je suis passionnée par le théâtre qui représente une richesse pour l’étude de la langue française : Boîte à surprises, Le coffre à poèmes, Quiproquos, Deux clowns sur les planches, Le Dindon de la farce.

Reich Christine et Robine Michèle

Co-autrices des 3 méthodes d’anglais (L’anglais au CE2, L’anglais au CM1, L’anglais au CM2). Nous sommes intervenues dans plusieurs établissements scolaires pour enseigner l'anglais pendant des années et nous avons fait le constat du manque d'outils pédagogiques. Partant de nos expériences, nous avons souhaité mettre à disposition des enseignants une méthode "clé en main" leur permettant de délivrer l'apprentissage sereinement, sans surcharge de travail et bien évidemment tout en respectant le champ des compétences requises. Les ouvrages sont basés sur les documents que nous avions nous-mêmes créés pour animer nos séances. Nous partageons toutes deux le plaisir de faire découvrir une autre culture, d'autres usages et une langue étrangère aux enfants avec l'espoir d'éveiller leur curiosité, de leur donner envie d'aller vers « l'autre » (et, éventuellement, les amener à une plus grande ouverture d'esprit.)

Souchard Christian

Je suis un enseignant, aujourd’hui à la retraite. En 2000, enseignant dans une classe de cours moyen du Maine-et-Loire, j’ai proposé en lecture deux petites enquêtes policières de Michel Amelin (enseignant également en Maine-et-Loire et auteur de plusieurs livres pour la jeunesse ou pour adultes). Mes élèves ont beaucoup aimé ce travail et m’ont demandé d’autres textes. N’ayant plus rien à proposer, j’ai décidé de me lancer en écrivant et en créant le personnage de l’inspecteur Lafouine. Le premier texte m’a demandé plusieurs jours d’écriture puis, petit à petit, j’ai appliqué une méthodologie qui m’a permis d’écrire une soixantaine de textes pendant l’année scolaire. J’ai proposé ces textes à des amis enseignants qui m’ont convaincu d’essayer de les faire publier. J’ai proposé à plusieurs éditeurs et j’ai finalement signé un contrat aux Éditions Buissonnières. La personnalité de Georges Boulestreau a été déterminante pour ce choix. Au départ, je pensais seulement fournir mes textes mais, Georges Boulestreau m’a demandé d’accompagner les enquêtes de fiches pédagogiques, ce qui évidemment était plus judicieux. Le premier fichier des Enquêtes de l’inspecteur Lafouine est sorti en 2003.

Voir les 6 courtes vidéos explicatives réalisées par Christian Souchard :
1- Qui est le père de Lafouine ?



2- Comment les enquêtes sont-elles nées ?



3- Pourquoi autant de fichiers Lafouine ?



4- Comment sont nées les BD de Lafouine ?



5- Pourquoi « inspecteur Lafouine » ?



6- Écrire une enquête policière

Vernardakis (Cettier) Frédérique

Je suis enseignante en école primaire, en cours élémentaire et en cours moyens. J'ai également eu l'occasion d'exercer en maternelle durant plusieurs années. J'ai écrit ces ouvrages (Dictées préparées, Énigmes) au moment où j'ai ressenti un manque par rapport à ce qui existait déjà, ou parce que l’existant ne correspondait pas exactement à ce dont j'avais besoin pour ma classe, que ce soit en mathématiques avec les tables de multiplication, toujours assez fastidieuses à enseigner, ou en français, où il m'a semblé intéressant de travailler à partir des textes préconisés par l'Education nationale. J'ai donc eu envie d'exploiter différemment ces sujets, et d'en faire profiter d'autres enseignants.

Vieillard Sylvie

Géographe, j’ai mis à profit ce savoir dans différents milieux et contexte avant de rejoindre les Éditions Buissonnières en 2015. Ce qui me motive depuis toujours : transmettre avec simplicité et originalité pour éveiller l’intérêt des lecteurs ou des auditeurs. J’ai un grand plaisir à m’occuper des éditions scolaires et à imaginer avec les auteur.e.s de nouvelles manières de présenter les choses aux élèves. D’ailleurs, toute l’équipe des Éditions Buissonnières participe généralement aux ouvrages pour les rendre plus agréables pour les élèves et pratiques pour les enseignants. Je prends parfois la plume quand des sujets finissent par trop m’habiter : Géographie et écologie par l’exemple, ou Dictées du monde.



plus d'informations

Vous pouvez aussi nous contacter :

Par téléphone :
02 98 26 22 50

Par courrier :
BP 33 - 29160 CROZON

Nous contacter